3

Journaliste, fondateur et directeur de Presse Infos Plus
Carte de presse n°81243
Membre de l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis).

Membre du bureau du Sapig (Syndicat des agences de presse d’informations générales)

Spécialisé dans les secteurs sanitaire et médico-social : organisation, financement et politiques publiques.

Expérience et formation

 

Activités

L’ensemble de mon travail se déroule aujourd’hui au sein de l’agence de presse Presse Infos Plus créée en 2009 et qui s’est vue reconnaître le statut d’agence de presse en octobre 2010.

Si je poursuis mon travail de rédaction, je consacre également beaucoup de temps à l’animation de l’équipe de rédaction de l’agence et aux projets éditoriaux de ses clients.  L’essentiel de la production de contenus de l’agence concerne les secteurs sanitaire et médico-social.

 

ven 12 Août 11 : Extraits d'info

Peut-on vraiment se passer des libéraux de santé ?

(Texte original – non publié dans une autre publication)

Les médecins libéraux, mais aussi les chirurgiens-dentistes, les biologistes médicaux responsables de laboratoire, les radiologues… ont rarement bonne presse ces derniers temps. Hier notables respectés et personnages « sachant », ils sont regardés aujourd’hui comme des hommes et des femmes qui auraient choisis cette voie par goût de l’argent et d’un statut social, plus que par amour de son prochain et vocation de le soigner. C’est en tout cas ce que leur renvoient régulièrement les médias, leurs interlocuteurs des caisses d’assurance maladie et des ministères qui cherchent à les contraindre plutôt qu’à les traiter en partenaire de bonne volonté de la santé publique. Lire la suite…

jeu 4 Août 11 : Extraits d'info

Finances publiques : mauvais augures

(Publié par le Chirurgien dentiste de France – juillet 2011).

Comme chaque année, la Cour des comptes publie son analyse sur la situation et les perspectives des finances publiques*. S’il y a un léger mieux, il n’y a pas encore de quoi crier victoire et la route sera encore longue. Et la cour cible en particulier les efforts à poursuivre sur… les comptes sociaux dont fait partie l’assurance maladie. Lire la suite…


mer 15 Juin 11 : Extraits d'info

Pertinence des actes : trouver le bon moyen de maîtriser la complexité

(Publié par Hospimédia.fr le 20 mai 2011)

Derrière l’incantation et les bonnes intentions sur la pertinence des actes, se pose plus la question du changement de la culture collective que de l’élaboration de dispositifs alambiqués et contre-productifs. La réflexion conduite sous la houlette de la FHP le 18 mai l’a parfaitement illustré. Lire la suite…


mer 20 Avr 11 : Extraits d'info

Tentative d’abrogation de l’ordonnance de réforme de la biologie médicale. Le film

(Publié par Biologie Médicale n°91 – mars 2011)

Sans conteste, ce premier trimestre 2011 aura été marqué pour la biologie médicale française par la tentative d’abrogation de l’ordonnance du 13 janvier 2010 au travers d’un amendement adopté le 9 février, à 23 h 30, en première lecture du texte sur la bioéthique. Amendement présenté par le député Jean-Sébastien Vialatte et quatre autres députés UMP et centriste (Olivier Jardé, Jacques Domergue, Bérengère Poletti et Valérie Boyer). Cet amendement déposé à la dernière minute n’aurait pas dû vivre plus de quelques heures, le temps de se faire rejeter. Un arbitrage de Matignon s’était en effet prononcé vigoureusement contre.

Mais, étrangement, Lire la suite…


ven 28 Jan 11 : Mots numériques

Qui veut encore des vertus agaçantes du journalisme ?

Petit à petit, depuis des années, le métier de journaliste voit son périmètre d’action fondre comme neige au Soleil, et ses valeurs de métiers être nié et placardisé. Ce constat peu enthousiasmant est fait au quotidien par nombreux de mes confrères.

Inversion des valeurs. Si les affaires relatives à l’image – comme encore tout dernièrement celle de Nadine Morano qui a interdit à un journaliste de l’Est Républicain de la prendre en photo lors d’une de ses apparitions publiques pour des raisons esthétiques ou celle de Jacques Chirac pour qui un dispositif d’exception est mis en place pour éviter toute image le représentant dans le box des accusés – sont spectaculaires, la même dérive du contrôle absolu de la communication se retrouve à l’écrit. Et le secteur de la presse professionnelle n’est pas en reste. La dérive est connue et analysée depuis un moment déjà. Mais il me semble que nous sommes en train de franchir un nouveau cap, celui de l’inversion des valeurs professionnelles. Lire la suite…

: Extraits d'info, Mots numériques

Tentative de reprise

Après une année 2010 blanche de tout « post » sur ce blog – mais consacrée à la mise en route de l’agence Presse Infos Plus et surtout à l’arrivée de ma fille, je tente une reprise. Pour le plaisir d’écrire et de poser en mots quelques réflexions et réactions que suscitent l’exercice de mon métier et le traitement des sujets sanitaires et médico-socaux.


sam 5 Déc 09 : Extraits d'info

Grippe : un si délicieux raccourci

Jeudi 3 décembre, journal de 9 h sur France Inter, la journaliste relate la colère qu’aurait eu Nicolas Sarkozy lors du Conseil des ministres de la veille à propos des interminables queues qui s’étirent depuis quelques jours devant les centres de vaccination. « Je ne veux plus voir ces images au 20 heures de journaux télévisés », aurait-il ordonné en substance. Et la journaliste d’enchaîner sans transition que Roselyne Bachelot et Brice Horteufeux, les deux ministres responsables du dispositif de vaccination de la population, « tiendront désormais un point de presse quotidien sur la situation ».
Voilà de quoi résorber les files d’attente !! Ce raccourci délicieux illustre parfaitement le fond de cette affaire : la gestion de la crise est avant tout médiatique. On en récolte donc toutes les dérives. En premier lieu, celle qui consiste à dissocier la réalité médiatique de la crise, de la réalité des faits. Mais ces derniers sont têtus.


jeu 3 Sep 09 : Extraits d'info

Un sentiment d’inachevé

Nominations des futurs directeurs chargés de «préfigurer» les agences régionales de santé (ARS), sortie des premiers décrets d’application… En cette rentrée, c’est donc le temps de la mise en œuvre de la loi de réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la Santé et aux territoires (HPST) voulue par Nicolas Sarkozy et plutôt bien menée par Roselyne Bachelot, dans sa phase d’adoption tout au moins.

Alors que son adoption a été marquée par de très nombreuses polémiques sur la question de la gouvernance de l’hôpital, parions que les mois qui viennent vont être majoritairement consacrés au fait régional et à la mise en œuvre des Agences régionales de santé (ARS), véritables épicentres des évolutions structurelles à venir de notre système de santé. La loi Bachelot devrait au moins rester dans les annales pour cette régionalisation.

Alors pourquoi ce sentiment diffus d’un rendez-vous manqué ? Parce que l’occasion d’un véritable débat public sur notre système de santé n’a pas eu lieu. On en est resté à une polémique finalement peu intéressante sur le fait de savoir qui serait le chef de l’hôpital alors que des questions bien plus centrales n’ont pas été traitées. Ainsi, quel sens donne-t-on aujourd’hui au concept de service public de la santé ? Ou encore, quelle place la société réserve-t-elle aux professionnels de santé ?

Lire la suite…

sam 25 Avr 09 : Extraits d'info

Lois Bachelot : mauvais timing

Ce qui se passe aujourd’hui avec la Loi de réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la Santé et aux territoires (HPST) est en train de donner raison à Nicolas Sarkozy, qui prônait, dans son discours de la méthode de début de mandat présidentiel, une action rapide, sur tous les fronts, sans temps mort. La loi HPST, présentée en Conseil des ministres le 22 octobre 2008, aurait ainsi dû être examinée dans la foulée par le Parlement, en procédure d’urgence. Elle serait déjà votée et les premiers décrets d’application seraient aujourd’hui publiés. Mais voilà, la machine s’est grippée.

En raison de la crise financière de l’automne et des lois relatives aux plans de relances et de sauvegarde du système bancaire que le gouvernement a dû faire passer en extrême urgence, la loi HPST a vu son examen devant le Parlement repoussé à début 2009. Ce décalage initial de quelques semaines a été considérablement augmenté par les vacances parlementaires de février, mais surtout par l’entrée en vigueur il y a quelques semaines de la réforme parlementaire. Cette dernière bouleverse la fixation de l’ordre du jour et donne la main aux parlementaires sur ce dernier 2 semaines sur 4. Ainsi, le Sénat n’a programmé l’examen du texte qu’à partir du 11 mai alors que l’Assemblée l’a voté le 18 mars.

Ce gouffre entre les deux débats a permis aux multiples oppositions à la réforme de se mobiliser et de prospérer. Jusqu’à mettre aujourd’hui, à deux semaines de l’examen du texte par le Sénat, une pression sur le gouvernement qui oblige Roselyne Bachelot à entrer dans une épreuve de force qu’elle n’imaginait certainement pas avoir à engager vu le climat qui régnait autour de son texte il y a encore peu de temps.

ven 27 Fév 09 : Extraits d'info

Tarif 2009 des hôpitaux : est-ce bien sérieux ?

À la recherche de la bonne formule. Parfois, certains petits « détails » laissent songeur. Prenez le problème essentiel de la bonne gestion des établissements de santé en France. Cela fait des années que les plus éminents experts en « hôpitalologie » cherchent la bonne formule pour parvenir à créer les conditions de bonne gestion des hôpitaux publics qui n’en finissent pas d‘être en déficit et bien souvent sous-exploités. Des centaines de colloques ont été consacrés à cette question, explorant toutes les facettes de problème. Et les réflexions ne sont pas toutes restées en état d’apesanteur, loin de là. On a ainsi réformé tour à tour, et plutôt deux fois qu’une, leur « gouvernance », leur tarification, leur organisation, leurs tutelles… La loi réformant l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires (HPST) s’apprête une nouvelle fois à apporter d’importantes modifications à leur économie générale avec le double espoir d’améliorer le service public hospitalier sur tout le territoire et de le conduire à une gestion plus rigoureuse, plus efficace, plus « efficiente », comme aiment à le dire les économistes de la santé.
Lire la suite…